Appart’Hôtels dans le Val d’Oise

Les architectes

Cyrille Hanappe et Olivier Leclercq Martin ont fondé AIR (Architectures Ingénieries Recherches) en 2000. Diplômés de l’Ecole d’Architecture de Paris-Belleville et de l’Ecole Centrale Nantes pour l’un, et de l’Institut supérieur d’Architecture Saint-Luc de Wallonie (Belgique) pour l’autre, ils souhaitent intégrer dans une même structure des compétences différentes. Maxime Lécuyer et Emilie Bongard ont également collaboré sur le projet.

Bénéficiant de formations en architecture bioclimatique et en écologie, les deux architectes placent l’approche environnementale au cœur de leurs préoccupations. Par-delà la technique, ils cherchent, pour chacun des bâtiments, à apporter une valeur ajoutée dans l’art de vivre, la fonctionnalité ou la poésie du lieu. C’est ainsi qu’ils ont apporté au concept d’Olivarius à Cergy-Pontoise, l’exploitation des appartements sous forme de loft, faisant circuler la lumière naturelle dans toutes les pièces, dans un jeu esthétique unifiant fleurs et le béton brut, le clin d’œil de la moquette, ou le jeu des voilages dans la façade.

Olivier Leclercq Martin et Cyrille Hanappe, architectes DPLG associés.
AIR Architecture - air@air-architecture.com

Design

Ici les espaces s’ouvrent et laissent s’exprimer les couleurs et la matière des murs. En position ouverte, la lumière naturelle entre dans tout l’appartement et rend les espaces fluides. Le béton brut répond aux graphismes chaud et colorés, laissant au centre un volume de bois Zébrano.

Tous les appartements sont distribués par des coursives ouvertes sur un grand atrium, véritable place publique bordée d’oliviers.

L’idée de cette façade est de rendre signifiant la notion de confort d’un Apart’hotel. En découvrant le bâtiment, le client de l’hôtel sera d’abord surpris par la souplesse de l’aspect textile de la façade.

Elle donne l’apparence d’une continuité visuelle entre la façade « rideau » et les « vrais » rideaux occultant les fenêtres des chambres. En fonction de l’occupation des chambres, les rideaux ouverts et fermés créeront une variation et animeront la façade.

Ce mur d’aspect rideau est un béton matricé réalisé sur mesure. Le moule de cette matrice a été réalisé à partir du modèle de rideau qui a été choisi pour l’occultation du bâtiment afin de reproduire le même effet de drapé. Il a été réalisé en plâtre, sous notre direction, par un sculpteur spécialiste du drapé (qui réalise notamment des décors pour le festival d’Aix-en-Provence).

Une résine de polyester a ensuite été coulée sur cette sculpture qui a servi d’empreinte. Après démoulage, les contre-moules ont été transférés à l'usine de RECKLI en Allemagne pour la fabrication des matrices de coffrage en polyuréthanne. Ce travail a été défini en parallèle de la fabrication des motifs par le bureau d’étude de MAES en Belgique.

Un rupteur thermique composé de fer inox en attente, et d’un isolant en laine de verre de 8 cm est placé en tête de panneaux. Ils sont ensuite coulés en tête de plancher avec l’intégration du rupteur thermique.

Les 1600 m² de façades ont été montés en 8 semaines.

Tout le mobilier intégré a été conçu par l’agence AIR. L’idée du « bloc servant » qui rassemble toutes ces fonctionnalités de l’appartement (cuisine, salle de bains, lits et chevets, penderie, meuble TV, commodes, etc.) permet de libérer les murs, le sol, et de mieux exploiter l’espace de l’appartement. L’accent a été mis sur l’ergonomie : rangement sous les lits pour les valises, penderies, commodes au pied du lit. Un meuble roulant, baptisé « meuble blog », a été conçu minutieusement pour les séjours répétés. Inspiré de la mythique malle du voyageur de Vuitton, ce meuble permet de ranger toutes sortes d’affaires personnelles (chaussures, vêtements, photos, matériel de bureau, etc.). Il est scellé et stocké dans un local au sous-sol. Lorsque le client revient, son meuble l’attend dans son nouvel appartement et, une fois descellé, retrouve ses objets qu’il avait laissés.

L'artiste

Surnommé le « peintre des coquelicots », copié mais jamais égalé, Jean-Philippe Ghiglione est un artiste à l’énergie débordante.

Passionné de cheval, de paysages et de mer, de photographie, de mise en scène et de soirées en tout genre, il s’essaye avec succès à toutes sortes de métiers.

Romantique dans l’âme mais en quête d’ailleurs, se stabilisant un moment mais s’envolant rapidement, il ne s’arrête vraiment que lorsque, dans son atelier de Biot, sur la Côte d’Azur, toiles et couleurs l’attendent. Pour Olivarius Apart’hotels Cergy, il signe une fresque exceptionnelle, œuvre d’art unique, qui donne à la résidence son cachet si particulier.

Visitez le site de Jean-Philippe Ghiglione